Posts Tagged "je lis"

Je lis

Je lis

Adaptation théâtrale de « L’Analphabète » de Agota Kristof Interprétée par Lisou De Henau, Laurence Voreux, Manuella Ammoun et Marielle Van Camp (en alternance avec Maryse Dinsart et Élise Harou) Mis en scène par Sifiane El Asad Scénographie et costumes de Valérie Leclercq Assistée d’Isabelle Jamsin Chargé de production: Thiebault Vanden Steen Une coproduction de Lire & Écrire et du Fantastique Collectif en partenariat avec La Maison du Livre (Bibliothèque de Saint-Gilles) Ce spectacle soutenu par La Communauté Française de Belgique: Tournées Art & Vie Pour accéder au site dédié au projet « Je lis. » rendez-vous sur Site Internet « Je lis »     L’Analphabète est le premier récit autobiographique d’Agota Kristof. Onze chapitres pour onze moments de sa vie, de la petite fille qui dévore les livres en Hongrie à l’écriture des premiers romans en français. L’enfance heureuse, la pauvreté après la guerre, les années de solitude en internat, la mort de Staline, la langue maternelle et les langues ennemies que sont l’allemand et le russe, la fuite en Autriche et l’arrivée à Lausanne avec son bébé. Ces histoires ne sont pas tristes, mais cocasses. Phrases courtes, mot juste, lucidité carrée, humour, le monde d’Agota Kristof est bien là, dans son récit de vie comme dans ses romans. L’Analphabète, Editions Zoé, 2004     Mot du Collectif à propos de « L’Analphabète » Un peu plus de 5 ans que « Je lis. », tourne, et pourtant nous n’avions pas exploré toutes les possibilités thématiques de cette œuvre. Après une période de pause, le spectacle « Je lis. » repart avec une nouvelle énergie. De nouveaux objectifs en entretenant les anciens. Suite, au désir de certains enseignants de voir cette pièce dans leur établissements, nous avons entamé des démarches de reconnaissance de l’identité pédagogique. Il en résulte que les écoles secondaires pourront utiliser cet outil pédagogique. Passé aux Rencontres de Théâtre Jeune Public 2011 à Huy, nous bénéficions de l’intervention Art & Vie. Pourquoi le spectacle s’intitule «Je lis.» et non «L’Analphabète» ? Les apprenants en alphabétisation sont des personnes qui n’ont pas eu l’opportunité de recevoir les bases nécessaires leur permettant de pouvoir lire et écrire. Ce n’est bien entendu ni un problème de faculté intellectuelle ni de paresse. Néanmoins, le terme «analphabète » est généralement vécu comme un stigmate pour ceux qui y sont confrontés. Agota Kristof, elle, est alphabétisée, et depuis sa plus tendre enfance nous dit-elle....

En savoir plus